Il savait…

Et moi, Je vacille…

Je suis sur le seuil,

Sur le seuil , comme Nicodème…

Comme glacé par les questionnements…

Comme, en proie, aux interrogations…

Telle une fissure dans la glaciation de nos peurs…

La nuit est porteuse de sens.

C’est là que se creusent nos discussions.

Cette profondeur du silence…

Chercheuse , la nuit,

Chercheuse de Dieu,

Messagère du targoumim,

En quête de savoir…

Il ne sait pas mais il marche vers la Lumière,

Il marche vers la Vérité,

Naître de nouveau,

Naître à la Lumière,

Naître comme un nouveau souffle,

Naître comme un Autre souffle.

Sommes nous tous des Nicodème ?

Nicodème cristallise les doutes et les questions du chrétien.

Il est là, au moment de l’ensevelissement, avec les parfums.

Il est là, plein de doutes, comme s’il croyait au pouvoir des Ténèbres…

Mystère de la Kénose.

Temps de l’église,

Temps de l’absence,

Temps de la latence Divine,

Présence du Soleil à Minuit,

Présence des ténèbres spirituelles.

Pointe Sèche sur Rhénalon , cuvette : 21 cm x 9 cm

Message du 29 avril 2021

2 Commentaires
    • MF Hachet
      MF Hachet dit :

      Merci Jean….Oui vers la Vérité…Mais parfois, il est très difficile de la percevoir….Où se cache-t-elle ? Comme j’aimerais percer ce secret…

      Répondre

N'hésitez-pas à contribuer !

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.